JAM Montoya : Du porno catholique qu’il n’emportera pas au paradis

jam-montoya-sanctorum-gd

José Antonio Moreno (JAM) Montoya est un photographe espagnol qui a quelque peu fâché certains politiques nationaux et les autorités catholiques locales en 2007.

Et pour cause, sa série intitulée « Sanctorum », photographiée dix ans auparavant mais éditée avec de l’argent public en 2003,  est légèrement (très légèrement) provocatrice … 

 

Je vous passe toute l’histoire catho-franco-politique, parce que c’est compliqué  et qu’on peut la trouver ailleurs … Mais, en résumé, il y a eu beaucoup de gens pas content du tout … Ce qui, somme toute, était prévisible … (On note au passage qu’une plainte a même été déposée pour « délit contre les sentiments religieux« , prévu par un article du code pénal espagnol …).

La Sainte Vierge incestueuse qui tripote un Jésus Christ en érection, ça ne plaît pas à tout le monde. Vraiment pas.

Et quand ce même Jésus est représenté en pédophile, illustrant ainsi la biblique citation « Laissez venir à moi les petits enfants », ça n’aide pas du tout à se faire des potes à l’évêché. Les moines qui se tripotent, non plus. Semble-t-il

Mais comme l’a très bien dit Montoya lui-même :

« Si une personne se prétendant catholique ne supporte pas de voir des images artistiques, nul ne l’oblige à entrer dans une exposition de photos susceptibles de blesser sa sensibilité. »

Et puis, pour Jam Montoya, il s’agit de remettre les pendules à l’heure et de régler sans doute quelques comptes avec la religion de son enfance catho-franquiste, lui qui explique s’être libéré du péché en même temps qu’il a découvert la photographie, vers l’âge de 16 ans.

« Le sexe, c’est la vie ; la religion catholique s’est obsessionnellement attachée à le nier. »

Sinon, à part ça, JAM Montoya a aussi toujours une bonne histoire en stock à raconter, par exemple dans sa biographie on peut lire qu’il a eu un accident de travail – c’est comme ça qu’on peut le décrire – lors d’une conversation avec un critique d’art. Il a entendu tellement de bêtises que le testicule droit a éclaté dans une crise de fou rire totalement incontrôlable.

On retiendra que JAM est critique envers les critiques. Et qu’il semble avoir de l’humour.

Comme beaucoup des artistes que nous présentons, Montoya a aussi fait un tas de choses beaucoup moins choquantes, je vous invite à découvrir ses travaux.

S'abonner à Shockyou

Recevez Shockyou tous les mois dans votre boîte e-mail et découvrez des artistes qui choquent et qui dérangent.

Et accédez à du contenu exclusif, ultra-choquant, le pire du pire du meilleur.

Benoit on sabyoutubeBenoit on sabfacebook
Benoit
Benoit supervise la partie technique et écrit certains articles. Passionné de Shock Art, c'est un des fondateurs du webzine Shockyou. Accessoirement cyber-technicien, webtrucdesignertrucmaster, secrétaire, standardiste, etc.

Laisser un commentaire