David Khang – Un coup de pinceau qui restera dans les anales

David Khang ! J’aurais voulu le classer dans la théma « C’est pas chinois », sauf que justement il n’est pas chinois mais canadien d’origine coréenne … Donc c’est raté pour cette fois. Ce qui ne l’empêche pas d’être un très grand nom du Shock Art contemporain … Un génie dans son genre. Principalement entre 2002 et 2006, après il s’assagit un peu, puis beaucoup. Mais on ne peut sans doute pas peindre toute sa vie avec un pinceau enfoncé dans le rectum … Je suppose.

Car oui, c’est pour ça que Khang est connu : C’est l’homme qui peint avec son cul et qui a fait le buzz en décembre 2015 dans la presse de divertissement. (ici, ici, et encore ici).

Allons droit au but, voici la vidéo de la prestation de Khang à Vancouver (qui date quand même de plus de dix piges, 2005 exactement, c’est un buzz à retardement …).

 

 

Mais pourquoi donc a-t-il décidé un jour de s’enfoncer un pinceau entre les fesses pour dessiner un cercle ? et bien quand on lui demande (et même quand on ne le lui demande pas) voici ce que David Khang nous répond :

« Cette performance homo-érotique et scatologique est plus qu’un hommage à « Vagina Painting » de Shigeko Kubota (1965), il s’agit surtout d’une réponse espiègle à la manière dont les corps sont représentés et interprétés – sexués et racialisés – dans la culture contemporaine. »

Bah voilà, maintenant qu’on a compris, tout prend du sens. Il y a un avant « Anal Painting » et un après « Anal Painting ». Quand l’homme qui peint avec son trou-de-balle rend hommage à la femme qui a fait de l’art vaginal, c’est tout le monde artistique qui devrait s’émouvoir … (Désolé David, je me moque un peu, mais en fait je trouve ça plutôt génial … et puis moi aussi j’ai bien le droit de faire des « tongue-in-cheek responses » (espiègleries) comme tu dis :))

Mais ce n’est pas tout ! David Khang maîtrise aussi très bien l’art de la langue de bœuf.

Soit il peint tout nu en se la fourrant sanguinolente au fond de la gorge (2004) :

En photo :

 

Ou en vidéo :

Bleeding Book / Linea Lingua 2004 from David Khang on Vimeo.

Soit il lui greffe des dents, se la fourre encore et toujours dans le fond de la bouche, s’emballe dans du fil à coudre, et regarde un DVD (2006) …

En photo :

 

Ou en vidéo :

Artifice of Sacrifice 2006 from David Khang on Vimeo.

Cool non ?

Et puis, surtout, ne croyez pas que tout ça est juste dégoûtant ou choquant ! Non non non … Voici ce qu’en dit un intellectuel célèbre :

« J’ai trouvé ce travail (sans titre) intéressant, original et inventif, poétique dans le meilleur sens du terme, comme tout ce voyage entre les codes, les cultures, les rites, les langues, etc., remarquablement nourri de références multiculturelles, comme de références à des travaux occidentaux sure le multiculturalisme, l’orientalisme, etc. »

(Jacques Derrida,  philosophe français)

Donc, franchement, si vous continuez à voir une prestation repoussante au lieu de percevoir toute la poésie de l’oeuvre, c’est que vous n’êtes vraiment que des … enfin bref. Soyez philosophe …

David Khang à réalisé d’autres prestations artistiques choquantes, mais l’article commence à devenir long et à mon âge on perd vite patience. Si vous voulez en savoir plus : soit vous attendez sagement la suite dans un prochain article, soit vous allez visiter le site de cet artiste choquant (qui a aussi fait pleins de trucs pas choquants et parfois même très jolis).

 

S'abonner à Shockyou

Recevez Shockyou tous les mois dans votre boîte e-mail et découvrez des artistes qui choquent et qui dérangent.

Et accédez à du contenu exclusif, ultra-choquant, le pire du pire du meilleur.

Monique on sabyoutubeMonique on sabfacebook
Monique
Monique est docteur en biologie, et grande amatrice d’art contemporain. C’est aussi une spécialiste de l’art fécal expérimental asiatique.

Laisser un commentaire