Jamie McCartney : un mur de vagins !

La peinture pénienne c’est fait, la peinture et le tricot vaginal aussi, la sculpture plug-analesque géante de même. On pensait avoir fait le tour lorsque l’actualité nous a rappelé qu’on pouvait aussi associer vagin et sculpture. Si, si.

Un vagin géant

Souvenez-vous, vers la mi-juin, on apprit que l’œuvre « Dirty Corner » de l’artiste Anish Kappor avait été vandalisée. Pourtant cet artiste réputé pour ses œuvres monumentales, n’est vraiment pas du style Shockyou.

Quoiqu’il réalisa l’ArcelorMittal Orbit, emblème des Jeux olympiques de Londres en 2012, ce qui peut être choquant. Mais sinon, non, c’est pas son truc. D’ailleurs l’œuvre victime des vandales ressemble à une sorte de grosse trompette ou tunnel d’acier rouillé de 60 mètres de long, jugez par vous-même :

781366-000_par8174479

Anish-Kapoor

dirty_corner
Mais voilà que dans une sorte d’élan poétique l’artiste compara dans la presse son œuvre au : « Vagin de la reine qui prend le pouvoir » et il n’en fallut pas plus.

Sans doute pour restaurer la parité homme/femme, valeur chère à tous les français, et donc trouver au vandalisme de l’arbre de Noël très phallique du très Shockyou McCarthy sur la Place Vendôme, quelques courageux, ne pouvant dégonfler l’œuvre à coup de couteaux, jetèrent un peu de peinture sur le machin.

Un mur de vagins.

Pourtant la sculpture vaginale, peut donner de très beaux résultats. Ainsi voici un des panneaux de l’œuvre de Jamie McCartney, intitulé « Le grand mur des vagins » (Ce qui permettra aussi à ceux qui n’auraient jamais vu de vagin, de tout de même pouvoir comparez avec l’œuvre de Kappor).

Panel 10

Certes, Jamie McCartney est un homme, mais on ne peut être plus fidèle à la réalité car il s’agit ni plus, ni moins de moulages de vagins sur modèle vivant (Précision utile car elle excitera autant certains qu’elle en décevra d’autres)

Casting process 1

Casting process 2

Casting process 3

Casting process 6

Et une une vidéo (oui, nous savons que vous aimez cela), avec les commentaires des modèles, la mise en pratique,…

Les 3 infos et demie dont tout le monde se fout et une vidéo :

  • L’ensemble du mur est composé au total de dix panneaux comptabilisant le moule de plâtre de 400 moules vagins (différents) réalisé sur une période de 5 ans;
  • Le plus vieux modèle à avoir confié l’empreinte de son intimité aux mains de Jamie McCartney était alors âgée de 76 ans et la plus jeune de 18 ans.
  • «Ce n’est pas vulgaire, c’est de la vulve! Ce n’est pas créé pour faire sensation, c’est de l’art avec une conscience sociale», c’est ainsi que l’artiste explique sa démarche sur son site. Son but est de dénoncer la tendance chez certaines femmes de se faire refaire les lèvres vaginales et du culte du vagin parfait.
  • L’empreinte du vagin de Chantal se trouve sur le panneau n°
  • Toutes les infos en image :

Bonus :

Toutes les infos pratiques et d’autres vidéos (bande de petits cochons) sur le site de l’œuvre

 

S'abonner à Shockyou

Recevez Shockyou tous les mois dans votre boîte e-mail et découvrez des artistes qui choquent et qui dérangent.

Et accédez à du contenu exclusif, ultra-choquant, le pire du pire du meilleur.

Laisser un commentaire