Rodrigo García : Homard m’a tuer !

« Toutes les espèces de bêtes et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins, sont domptés et ont été domptés par la nature humaine » (Jacques, 3 :7)

Mes biens chers frères, mes biens chers sœurs,

L’amour des animaux n’a pas de limite et ça, chez Shockyou, on l’a bien compris ! Alors pour commencer cette nouvelle année sur des chapeaux de roue, voici un nouvel artiste qu’apprécieront tout particulièrement les fidèles de « 30 millions d’amis ».

Après Guillermo Vargas et son chien affamé attaché au bout d’une corde, après Maurizio Cattelan et son cheval mort, le prix « Shock Art » de l’originalité animale revient à :

Rodrigo García et son… homard. En cette période post-Noël, on ne pouvait pas mieux trouver.

A-t-il détesté le personnage de Sébastien dans « La Petite Sirène » ? Est-ce un hommage à son papa boucher ? On l’ignore, mais dans sa pièce « Accidents : tuer pour manger » (2004), García décide de faire passer un sale quart d’heure au délicieux crustacé.

Il commence par le suspendre à un crochet en plein milieu de la scène puis le titille et l’asperge d’eau, un gros cigare en bouche et un verre de vin à la main. Après avoir joué quelque temps avec l’animal, sans dire un mot, il lui tranche les pinces, le coupe en deux, le passe de suite au grill, encore tout frétillant, puis se délecte de la chaire rosie. C’est-y pas beau le 6e art ?

Après moult recherche, Shockyou vous a déniché une vision filmée de la représentation. Contrairement aux souffrances de l’animal, il s’agit d’une version abrégée.

Mais le sud-américain ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisque, trois ans plus tard, il remet le couvert (sans jeux de mots aucun) avec un autre héros : le hamster.

Le faire courir dans une roue ou le laisser s’amuser dans un labyrinthe ? Trop facile pour notre artiste philanthrope qui, lui, relève un véritable défi : offrir des cours de natation aux petits rongeurs. En effet, dans sa pièce intitulée « Et balancez mes cendres sur Mickey » (oui, notre auteur aime les titres originaux – pour preuve, sa pièce de 2003 intitulée « J’ai acheté une pelle à Ikea pour creuser ma tombe »), Garcia décide de jeter des hamsters à l’eau…et de les repêcher… juste avant qu’ils ne se noient.

rodrigo-garcia-homard-7 rodrigo-garcia-homard-8

Chez Shockyou, ça nous a fait penser au « supplice de la baignoire », mais c’est peut-être parce qu’on a l’esprit tordu. Enfin, pas aussi tordu que Garcia qui, dans l’acte suivant de la même pièce, décide de tondre – chaque soir – une jeune fille sur scène, avec le gros inconvénient de devoir engager une nouvelle actrice tous les jours. Prix du cachet : 200€.

Deux-cents euro vous avez dit ? Pour une visite chez le coiffeur, es ist ein bisschen teuer, non ? Pardon, vu la situation, l’allemand nous a échappé…on voulait dire « C’est cher payé, n’est-ce pas » ?

S'abonner à Shockyou

Recevez Shockyou tous les mois dans votre boîte e-mail et découvrez des artistes qui choquent et qui dérangent.

Et accédez à du contenu exclusif, ultra-choquant, le pire du pire du meilleur.

Laisser un commentaire