On connaît déjà l’art au vomi, l’art avec des excréments, l’art anal, l’art au sperme, l’art avec des cendres de four crématoire, et encore tous pleins d’autres formes d’art bien dégueulasses (c’est le fond de commerce de la maison, au cas où vous débarqueriez de l’espace) mais nous n’avion encore rien écrit à propos de l’art avec des moisissures et autres pourritures … Il faut rattraper ça !

Patricia Paccinini crée des statues bizarres. Des monstres, avec de vagues caractéristiques humaines qui les rendent vraiment dérangeants … D’autant plus dérangeants que Patricia (la première australienne a intégrer le Wall of Shock) semble s’efforcer de nous les rendre attachants, presque mignons malgré leur laideur repoussante de réalisme … (Piccinini utilise des poils humains et animaux …)

Bart Janssen est un artiste néerlandais, mais c’est avant tout un être humain. Sensible, et délicat. Ainsi lorsque son chat est décédé, Bart, inconsolable, décide de prolonger sa mémoire en faisant empailler l’animal. Et sans doute parce qu’il n’avait pas de cheminée pour déposer la dépouille, il décide d’en faire un hélicoptère télécommandé. Une quadrirotors, […]